Improviser un spectateur!

Derniers jours sur la scène d’Orzens…

Pour conclure l’installation scénique « Boîte Noire », et faute de « vrais » spectateurs, j’ai, à l’instar de Pygmalion, fabriqué le spectateur.

L’improvisation est partie d’un cercle de roue.

Du cercle à une trace de cendres.

De la trace au chemin.

« le Chemin », acrylique et cendres sur prunier.

Un chemin qui a croisé 40 ans de sculptures.

40 ans de « non essentiel »! – 40 ans de temps perdu!

Temps perdu qui à commencer en 1981 en taillant à la lime un petit bloc de bronze – que de temps perdu quand on pourrait être efficace! Mais l’Art est tout sauf efficace, elle est essentielle, n’en déplaise aux bien-pensants!

« 40 ans de sculptures » cela devrait se fêter avec une « épéclées » de monde. Mais comme je suis encore syndic jusqu’aux 30 juin, je dois rester du côté bien-pensant de la force. Donc le vendredi 17 je démonte les actrices et le spectateur de mon installation et les range dans mon galetas, jusqu’au prochain « recyclage »…

Il vous reste jusqu’au 16 avril pour visiter l’installation scénique, sur rendez-vous: CONTACT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :