étrange fin d’année sur la scène d’Orzens

Une dernière semaine de L’année qui devrait être sous le signe du stress… des dernières répétitions … des dernières modifications de la scénographie… du dernier accessoire qui fera toute la différence … bref le sprint final avant la générale…
Mais non ce sera calme et retour à l’atelier que j’ai dépoussiéré pour peindre. PEINDRE POUR RENDRE RÉEL L’IRRÉEL!

…atelier 28 décembre: Ce matin 6 degrés dans l’atelier – il a fallu faire du feu!

… 31 décembre, retour sur scène: Je ne supportais pas l’idée que la scène d’Orzens soit vide un mois de janvier; alors j’ai monté une petite « piéce »/installation, « Boîte noire », avec des acteurs « Covid-résistants » – en bois, terre et pierre…

Reste plus que les réglages lumière: le regard du metteur en scène depuis les coulisses 40%, 100% ou 60%?

À bientôt et portez-vous bien! BONNE NOUVELLE ANNÉE Frédéric Burkhard

L’installation « Boîte noire » sera visible sur rendez-vous (CONTACT), maximum 4 personnes, ou en ligne sur ce blog dès le 2 janvier 2021 et jusqu’à la reprise des répétitions du « Pied d’Estale ».

Une réflexion sur “étrange fin d’année sur la scène d’Orzens

  1. Cher Frédéric,
    Merci pour ce message de nouvel an.
    Travail toujours super original et créatif. Bravo pour ton acharnement et ton positivisme malgré les circonstances.
    Je t envois tous mes bon vœux pour cette nouvelle année depuis Kigali au Rwanda, ou je viens de passer Deux semaines à travailler dans notre hôpital vision for all.

    André Mermoud

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :