Épée rouillée, ou l’éloge de la lenteur

08 L Epee rouillee F-Burkha 2017

Épée rouillée posée sur un cube chêne.

La lame est équilibrée par par le poids d’un petit bloc d’olivier posé sur la soie, ou se trouvait un jour une poignée.

Une main en quête de « lumière », de…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Doit-on culpabiliser la main qui prends l’épée ou celui qui met l’épée dans cette main?

Il est urgent de prendre le temps de réfléchir, de comprendre ses émotions avant d’agir!

F. Burkha, Orzens, 22 septembre 2017

P.S. je vous laisse faire votre propre interprétation de la sculpture avant de lire l’article où je présente mon point de vue sur cette « Mise en scène » :

https://www.linkedin.com/pulse/urgent-take-time-think-understand-our-emotions-before-burkhard/

Un des points de départ du sujet est l’article suivant:

La présidente de la Confédération, Doris Leuthard, s’est opposée, de manière spontanée, à Donald Trump mardi à New York. Tout en s’affirmant patriote, elle croit en une ONU forte, a-t-elle déclaré en anglais, interrompant son discours en français.

Une réflexion sur “Épée rouillée, ou l’éloge de la lenteur

  1. Pingback: Hook, ou la hampe cassée. | Federico Burkha's Weblog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :