L’INTÉGRATION D’UNE SCULPTURE/PEINTURE DANS L’ARCHITECTURE « s’écrit » à 4 mains… Ou plus, mais jamais en solitaire…

Ces projets doivent naître de la collaboration avec un architecte et le maître d’ouvrage. Je ne fais que très rarement des concours car il manque cet élément « d’écriture en commun »- ce qui abouti à une frustration et je suis toujours insatisfait du résultat de mes projets de concours.

Les éléments de sculpture/peinture intégrées sont parfois des objets fonctionnels – escalier, déplacement vertical. Ou sont un appuis au concept architectural (exemple ci-après « installation Reconstruire pour… »).

Au Mexique ma position était d’un architecte/sculpteur qui collaborait avec un maître d’ouvrage. Pour le projet d’installation « Reconstruire pour… » j’ai commencé comme artiste proposant un œuvre au maître d’ouvrage (la municipalité d’Orzens) pour finir la réalisation en tant qu’artiste/maître de l’ouvrage (syndic d’Orzens) collaborant avec l’architecte

cette évolution d’artiste indépendant à membre de l’exécutif est clairement liée à l’évolution de ce projet mais je vous conterai cette histoire dans un autre article!

Mexique, conception et réalisation d’une école de langue: Instituto Jovel, San Cristóbal de las Casas, Chiapas. Cet escalier est visible depuis la rue – Le but est de donner envie d’entrer et de monter dans les classes – à lire les avis des élèves, le but de créer une ambiance conviviale et propice à l’étude des langues a été atteint:

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

***

Installations « Reconstruire pour… »

Pour la nouvelle salle de spectacle d’Orzens, architecte Karine Simon Almy.

Extérieure

La nouvelle construction est symboliquement construite sur cet élément. Plus d’info sur la page « Réalisation de l’installation extérieure »

instal reconstruir-pour ORZENS F-Burkha 2017

Intérieure

Elle a été réalisée avec le bois d’un chêne tombé,déraciné, en lisière d’une forêt d’Orzens, l’année de l’incendie de la grande salle du même village. Un chêne de 125 ans pour retranscrire  125 ans d’histoire du village et de sa région. Cette installation a pour but de mettre les spectateurs dans l’ambiance de l’ancienne salle de spectacle. Certaines personnes m’ont fait part de leur sentiment de ressentir encore « l’âme » du vieux théâtre – comme si le nouveau bâtiment avait été construit autour de l’ancien… plus d’info sur la page « Réalisation de l’installation intérieure »

PORTRAITS 18 Livre F-BURKHA 2017

Mobilier/sculpture

Ici le concept de ce meuble de bar était de mettre en valeur deux éléments symboliques de l’ancien bâtiment: les pilier du porche d’entrée qui a protégé les chars de blé au 19 et 20ème siècle et les spectateurs au 20 et 21ème siècle.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Salle communale Orzens - BAR instal F-Burkha 2017

***

Projets de « sculpture escalier »

– Transformation d’une cage d’escalier existante.

Matériaux utilisés: Bois (éléments d’escalier en chêne et sculpture centrale en noyer), acier ( structure porteuse interne et balustrade), verre (balustrades), pierres, plâtre.

F Burkha sculpture escalier 2015

Ci- dessus montage de la structure.

Ci-dessous sculpture terminée.

 

 

 

Épée rouillée, ou l’éloge de la lenteur

08 L Epee rouillee F-Burkha 2017

Épée rouillée posée sur un cube chêne.

La lame est équilibrée par par le poids d’un petit bloc d’olivier posé sur la soie, ou se trouvait un jour une poignée.

Une main en quête de « lumière », de…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Doit-on culpabiliser la main qui prends l’épée ou celui qui met l’épée dans cette main?

Il est urgent de prendre le temps de réfléchir, de comprendre ses émotions avant d’agir!

F. Burkha, Orzens, 22 septembre 2017

P.S. je vous laisse faire votre propre interprétation de la sculpture avant de lire l’article où je présente mon point de vue sur cette « Mise en scène » :

https://www.linkedin.com/pulse/urgent-take-time-think-understand-our-emotions-before-burkhard/

Un des points de départ du sujet est l’article suivant:

La présidente de la Confédération, Doris Leuthard, s’est opposée, de manière spontanée, à Donald Trump mardi à New York. Tout en s’affirmant patriote, elle croit en une ONU forte, a-t-elle déclaré en anglais, interrompant son discours en français.

Alcalde, ser ó no ser…

Maire, être ou ne pas être … ou le blues du syndic.

Voici un peu plus d’une année que j’ai été élu, tacitement. La décision d’accepté ce poste n’a pas été sans conséquences. Ne pouvant plus augmenter mon horaire de directeur de travaux j’ai été contraint à renoncer. Depuis ce jour je suis plasticien indépendant en plus de mon occupation de syndic. Une charge qui parfois ne laisse pas l’esprit assez libre pour l’imagination mais vous « bouffe » . Mais mettre des mots sur ces tracas pourrait en offusquer plus d’un. J’ai donc choisi de le dire avec cette sculpture. La sculpture c’est comme cacher une double signification  dans ce que l’on écrit – forcer à devoir lire entre les ligne…

… Et l’interprétation reste de la responsabilité de celui qui lit/observe!

12 alcacalde ser-o-no-ser F-Burkha 2017

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour vous aider à comprendre voici quelques clés:

Pour commencer j’ai choisi 3 objets dont deux ajoutés, pour l’occasion,  à mon « catalogue iconographique personnel » et un dont vous en trouverez quelques ligne sur la page PIERRE SYMBOLE

  • Cet objet, ci-dessus, je l’ai trouvé dans la terre devant mon atelier (un grenier du 16ème siècle); Son usage était d’être cloué au bout des troncs fraichement coupés. On y accrochait une chaîne, à la chaîne un cheval, et on tirait  pour le sortir du bois.
  • L’objet suivant est un tronçon de l’un de pilier du porche de l’ancien battoir d’Orzens. Si vous compter les cernes de ce chêne ils y en a …

16 alcacalde ser-o-no-ser F-Burkha 2017

Ci- dessous on le voit derrière les acteurs d’une comédie. A voir sur https://theatreorzens.info/

theatre-batoir-orzens-1920-1930-03

Le deux pilier de chêne sont les seul  » survivants » de l’incendie du 16 décembre 2013

Ils sont maintenant  intégrés dans le mobilier que j’ai réalisé pour la nouvelle grande salle d’Orzens … comme pilier de bar.

Salle communale Orzens - BAR instal F-Burkha 2017

(Plus d’info sur les installations de la salle de spectacle d’Orzens sur theatreorzens.info)

Les quelques tronçons qu’il me reste serviront a imaginé d’autre « mot d’humeur en 3d » comme celui que je viens de vous présenter!

F. Burkha 18 septembre 2017

La amistad… cemento para fortalecer, construir ó reconstruir.

L’amitié … ciment pour renforcer, construire ou reconstruire.

Ese sabado 16 de septiembre voy a exponer en un evento de « Arteria Chiapas »

en San Critóbal de las casas para apoyar a un gran amigo mio Pablo Millan. (Ver info del evento)

Con Pablo y una docena de otros artistas construimos un groupo de amigos para organizar exposiciones y eventos como la Feria de Arte Chiapas

cartel_pablo

Proyecto de cartel para la 2da Feria de Arte Chiapas con una obra de Pablo.

Con otra parte del grupo abrimos la galería Elisa Burkhard en « la Cola del Diablo », barrio del Cerillo. El grupo HOMMUS ya no existe pero sigue la amistad y mirando al equipo de « Arteria » la idea no ha desaparecido! Y es un doble placer de presentar las siguientes obras en su espacio:

« LA PREGUNTA 2 » e « I COMO… » eran parte de una expo/instalacíon montada en el ex-convento de Santo Domingo, con el tema del « desencuentro » de dos mundos – Maya y Católico.

Las mascaras de esa instalacíon son esculturas « recicladas » réalizadas simbolicamente con dos tipos de barros

  • Barro de San Ramon (del taller de un artesano cuyo nombre me van a tener que recordar; esta presentado en el nuevo museo del palacio municipal!?)
  • Barros, caolin y mesclado, de Amatenango del Valle ( de la casa de Doña Juliana; ?Me pueden decir done esta sur retrato, haciendo una paloma; la escultura monumental de bronce?)

El elemento iconografico de ceramica del conrunto « PREGUTA 2 » se inspiro de un mascaron de estuco de Pelenque pero otro ya no esta! Como lo pueden ver en la foto publicada por Emilio Gomez Ozuna.

Son tierras del valle de Jovel. Con el tiempo, las lluvias, el sol, los temblores, se ha desmoronado, derrumbado y desaparecio. Solo queda el recuerdo en el bastidor!

Si alguien compra la obra se puede quedarse con el solo recuerdo de esas tierras ó « reiniciar la historia », aqui les doy la receta:

  • Invitan a unos amigos. Piden que traigan tierra de su casa, su barrio ó su pais. Que cada uno mezcle su tierra con un líquido, agua, trago ó lo que se les pegue la gana pero no mucho. Batir cada uno con su masa. Preparar una simbra con 4 tablitas aceitadas. Que cada uno coloque su parte en el molde y dejar secar. Regresen cada año para ver si la amistad no se ha derrumbado!

Vivre la valise à la main

00 MALETA puente mexico-suiza F-burkha 2017

De retour d’une visite à notre famille du Mexique, j’ai pris dans ma valise une pièce d’ambre de Simojovel (800g.) qui faisait partie d’une de mes sculptures, aujourd’hui « recyclée », avec la vague idée de l’intégrer dans une composition sur notre double identité culturelle

05 AMBAR puente mexico-suiza F-burkha 2017

Première étape, choisir les « acteurs » dans mon « catalogue iconographique personnel » :

Le bois (poirier), l’ambre et un bloc de molasse de la cathédrale de Lausanne.

09 POIRIER puente mexico-suiza F-burkha 2017

Rassurez-vous je n’ai pas volé une pierre du patrimoine historique vaudois. C’est un petit bloc qui nous a été offert lors d’un colloque pluridisciplinaire « Déontologie de la pierre : stratégies d’intervention pour la cathédrale de Lausanne » auquel  j’ai assisté en juin 2012.

Le pire que j’ai gardé en mémoire sont les techniques d’injection de résine synthétique au cœur de la molasse.

Et le meilleur une présentation de Régis Bertholon sur le sanctuaire shintoïste d’Isé au Japon – L’enclos sacré (Ise Jungu) est divisé en deux secteurs égaux. Tous les vingt ans un temple est construit à l’identique sur l’autre secteur avant la destruction de l’ancien sanctuaire selon un rite de purification appelé Sengù. ( 62 reconstructions depuis le VIIe siècle, la dernière en 2013). Cette tradition, ce rite, met en valeur la conservation du savoir-faire artisanale avant les  matériaux. Pour ma part je pense qu’une pierre qui a perdu les « traces » de l’outil de l’artisan n’a plus de valeur de patrimoine architectural tout en gardant sa valeur de patrimoine géologique.

Ce bloc de 5 cm. de côté est de mollasse « de la cathédrale de Lausanne » parce qu’il a été façonné par les artisans qui la restaure. Dans la composition il symbolise la Suisse tant par ça géologie que son histoire.

06 AMBAR puente mexico-suiza F-burkha 2017

Ce cube  a été extrait de l’élément de base en ambre de Simojovel (Chiapas) – Résine fossile âge estimée 20 à 35 millions d’années.

Dans la composition  il symbolise la mémoire de cette région du Mexique

 

 

 

08 POIRIER puente mexico-suiza F-burkha 2017Le poirier est un bois dur à grain fin et stable. Il a beaucoup été utilisé à la gravure sur bois.

Il symbolise à la fois la fragilité et la stabilité. La « trace » de l’outil – ici le carré – est la recherche de cette stabilité, le point d’équilibre.

 

 

 

 

07 MOLASSE puente mexico-suiza F-burkha 2017 A mon arrivée en Suisse en 2010, j’ai cherché conseil, auprès de l’ORP (Offices régionaux de placement), concernant mes possibilités de réinsertion professionnelle dans le domaine du bâtiment. Après avoir écouté l’exposé de mes réalisations (villas, école, restaurants, hôtels)  dès 15 dernières années passées au Mexique, mon « conseillé personnel » attitré m’a rétorqué que, à 45 ans et au vu de mon parcours, ce serai un « miracle » si je retrouvai du travail dans ma branche ; Puis il m’a fortement conseillé de m’inscrire au RI (Revenu d’insertion). Ce que j’ai promptement refusé. En sortant de l’ORP j’ai décidé de tout faire pour ne plus avoir à y remettre les pieds. La seule information qui est restée gravée dans ma mémoire est que 80 % des places de travail à repourvoir ne sont pas publiées par le moyen d’une annonce. Donc j’ai utilisé mon « réseau » pour trouver une place de stage dans le but de perfectionner/adapté mes connaissances en DAO et 2 mois plus tard j’avais trouvé une place de travail. Paradoxalement il m’a été, symboliquement parlant,  plus difficiles de « taillé et approfondir » le carré ou est « stabilisé » le cube de mollasse. (La réadaptation à la Suisse a été  plus ardue que l’adaptation au Mexique)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En conclusion chaque déplacement est une remise en question personnel, un rééquilibrage…   mais, plus que tout, un enrichissement.

04 MALETA puente mexico-suiza F-burkha 2017

 

 

« El Puente »  F. Burkha  septembre 2017.

Article en relation sur linkedIn:

« Much Ado About Nothing »… Double nationalité suite.

 

« 300 tours de l’abbatiale de Payerne pour la fin de l’année! »

Ce petit jouet, toujours posé sur mon bureau, me rappelle des amis/clients et une question: « Qui, dans la région, pourrait faire 300 objets ludiques inspiré de la tour de l’abbatiale de Payerne pour la fin de l’année? » C’est la question que notre client « 2M ingénierie civile sa » nous a posé début décembre 2016. Ils ne trouvaient personne pour réaliser un objet promotionnel dont ils avaient eu l’idée pour leur envoie de « carte de vœux ».

3 jours plus tard je leurs transmettais un prototype qui fonctionnait et 15 jours plus tard les 50 premières « tours/va-cuva ». le solde était livré à la rentrée des vacances début janvier 2017.

Et pour garder du « ressort » local – les 300 ressorts viennent de Genève: spécialement préparer par l’entreprise Ressorts du Léman

Un objet ludique qui s’inspire d’un travail d’ingénierie, réalisé pour sauver un haut-lieu de l’art roman; voir article sur « 24heures » Cette fois, l’abbatiale de Payerne est sauvée de l’effondrement

Vous pouvez découvrir le processus de réalisation (en collaboration avec l’atelier « Ma Quête de Rêve » ) sur la page Objets

Si vous voulez un objet personnalisé n’hésitez pas à me contacter (lien contact)

 

 

 

 

EXPO GALERIA MUY, SAN CRISTOBAL DE LAS CASAS

cartel K'ulej

Al llegar en SanCris en julio Gerardo me invito a participar a su exposition en la galería Muy. Acepté con mayor razón cuando supe que mi amigo Kess iba a participar.

EXPO KULEJ 2017

Federico Burkha, Gerardo Kulej y Kees Grootenboer. Esculturas de Gerardo.

Cuando recien llegue en San Cristóbal de las Casas, hace mas de 20 años, Kees me invito a trabajar en su taller y las piedras de 2 de las 3 esculturas expuestas (escojidas por Gerardo) las buscamos juntos en un río cerca de la frontera de Guatemala. Para saber mas de la historía visualisen ese video de la galería Muy:

***

Gerardo K’ulej hablando de su trabajo:

La piedras « de Kees!! » las expuse por primera ves en « La Galeria de Kiki » en 2004:

expo en la Galeria 2004

Expo en « La Galeria ». (En la inauguration: Kees, Federico, Helga Loebell y Kiki Suarez)